Modèles de lettres Projet Les Sables

Voici plusieurs idées de textes à proposer au commissaire enquêteur : pref-be-ep-eolien-lessables@indre.gouv.fr.
Ces modèles ci, qui sont prêts à cliquer-envoyer, sont à RETOUCHER PAR VOUS-MEME. Ce ne sont que des exemples que vous devez agrémenter à votre convenance. Si vous ne faites que l’envoyer, le mail tel quel ne sera pas pris en compte par le commissaire, à sa juste valeur.


Monsieur le commissaire enquêteur;
La production éolienne dans notre région a une productivité catastrophique : un facteur de charge d’environ 20,6% d’après enedis, alors que le promoteur table sur 27% (60MWh/an pour 25MWh installés). dans votre dossier, les chiffres sont gonflés sur une production qui reste aléatoire imprévisible et très faible dans un pays continental à faible influence océanique comme le nôtre. Alors que les machines ne produisent qu’un cinquième du temps, il faut compléter par… du charbon. Cette technologie n’est pas adaptée.

(Cliquez ici pour l’envoi du mail, retouchez-le)


Monsieur le commissaire enquêteur.

Au nom de la vraie écologie et de la biodiversité, je vous demande de refuser ce projet.

Il est irresponsable dans le cadre de la chute vertigineuse de la biodiversité que nous constatons, nous et les experts du monde entier. 70% des insectes ont disparu de nos paysages décimés par l’agriculture conventionnelle et les activités humaines.

Les pales constituent un hachoir à insectes, ils réduisent jusque 40% le rendement des machines !

Le promoteur va arracher des haies, dont l’écosystème sera détruit à jamais sans compensation.

Et tout cela pour rien, une production électrique DERISOIRE tandis que notre département est déjà excédentaire en production renouvelable, grâce à Eguzon.

Il ne faut pas laisser faire cet ECOCIDE.
(Cliquez ici pour l’envoi du mail, retouchez-le)


 

Monsieur le commissaire,

Bazaiges, Vigoux et nos villages alentours sont des havres de paix, éloignés de la pollution des villes et des champs pourris de pesticides que sont la champagne berrichonne.
Voilà que vous voulez laisser polluer les seules terres tranquilles et propres qui restent en Indre, au profit d’un opérateur basé à Montpellier et dont les subventions prises sur notre denier finiront dans les paradis fiscaux ???

NON à ce projet stupide.
(cliquer ici pour envoyer le mail tout prêt mais à retoucher)


Monsieur le commissaire,

Les conséquences désastreuses sur la santé, de ces machines à brasser des subventions, sont volontairement éludées par les promoteurs et les administrations, mais, curieusement, pas par l’académie de médecine.
Promoteurs et administrations se cachent derrière le leurre du “développement durable”, mais nous les entendons, nous les témoignages de vrais gens, riverains de ces machines.
Ils ont mal au crâne, leur vie devient impossible, ils n’ont de choix que de déménager.

ex https://reporterre.net/Pour-sauver-la-planete-l-industrie-tue-les-campagnes

Cette technologie est complètement dépassée et décalée par rapport à ses objectifs “verts” annoncés.

C’est un scandale comparable à celui de l’amiante qui se prépare là, et je vous demande de ne pas vous en rendre coupable.
(cliquer ici pour envoyer le mail tout prêt, à retoucher)